A propos

A.     Origine du projet

Le Directeur du CRES a constaté qu’il y a peu d’actions de prévention du suicide, et notamment dans les transports. Ce problème a aussi été soulevé par la Direction Générale de la Santé (DGS).

En parallèle, l’Union Internationale des Chemins de fer (UIC), en collaboration avec les sociétés de transport, a eu l’idée de travailler sur la prévention du suicide dans les transports ferroviaires. Il s’agit du projet Restrail[1].

Quant au projet du CRES, il s’agit de la mise en place d’une Toolbox inspirée par celle de Restrail. Cette Toolbox concerne « les actions de prévention du suicide dans les transports en Europe ». L’idée est d’identifier des actions concrètes, et à partir desquelles, de déterminer les démarches ayant mené à leur mise en place.

Cette Toolbox se veut être facile d’accès et aura le mérite de regrouper les actions existantes pour servir d’exemples de pratiques.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le rapport de conduite de projet de la documentaliste qui a mis en place la Toolbox en cliquant sur ce lien.

 

B.     Délimitations du projet

 

  • Délimitation géographique

Le projet couvre l’Europe. L’idée est de recueillir le plus d’actions et de mesures possibles, correspondant à des modes de transport semblables, dans des environnements identiques.

 

  • Délimitation modale

Le projet englobe tous les modes de transport.

Un mode de transport comprend le véhicule de transport, les infrastructures[2] de transport, ainsi que l’environnement de transport. L’environnement étant tout ce dont le véhicule de transport a besoin pour circuler[3].

Les différents modes de transports sont :

  • le transport aérien ;
  • le transport ferroviaire ;
  • le transport fluvial ;
  • le transport maritime ;
  • le transport routier.

Comme on s’est basé sur un projet existant de l’UIC, on ne traitera pas prioritairement le transport ferroviaire. Néanmoins, le projet Restrail sera référencié dans la Toolbox.

  • Délimitation thématique

Le projet prend en compte la prévention du suicide dans les transports, dans sa généralité.

Il peut donc concerner les transports publics comme les transports privés. Il n’est pas, non plus, fait de distinction entre le suicide de professionnels du transport, d’usagers d’un mode de transport ou de tiers.

De même, les éventuels cas d’attentats-suicides impliquant un mode de transport peuvent également être pris en compte.[4]

Par ailleurs, le projet touche aussi la postvention. Il s’agit de l’accompagnement des victimes collatérales du suicide d’un individu. Il s’agit, par exemple, du soutien psychologique apporté à un conducteur qui a vu une personne se jeter sous son train.

[1] REduction of Suicides and Trespasses on RAILway

[2] Exemples d’infrastructures de transport : aéroport, écluse, piste d’atterrissage, pont, quai, rails, route, …

[3] Exemples s’environnement de transport : fleuve, espace maritime, espace aérien …

[4] Conclusion tirée de la Visioconférence du 22/03/2018 avec la Membre chercheuse de CRISE

Publicités